Sainte Denise (+251)

Vierge, martyre avec ses compagnons les saints Pierre, André et Paul. Au proconsul qui l’invitait à sacrifier à la déesse Vénus, Pierre répliqua : « Il est plus nécessaire et plus glorieux pour moi d’offrir le sacrifice de l’adoration au Dieu vivant et véritable. » Denise, apprenant que l’un des accusés, Nicomaque, venait d’apostasier, s’écria : « Il s’est perdu à jamais dans l’autre monde. » Les gardes s’aperçurent ainsi que cette jeune fille de 16 ans était chrétienne. Elle fut arrêtée, torturée puis décapitée.

J’ai un ami plus puissant que toi qui m’assistera dans les tortures.
(Sainte Denise à son juge)